wikiportage

Entretien avec Claude Tempé, Directeur Général de Freelance.com

Nous nous sommes fixés de réaliser une progression soutenue de notre chiffre d'affaires, avec une croissance à deux chiffres
 
Boursier.com : Vous êtes à la tête de Freelance.com depuis un an et demi. Quelle est aujourd'hui la situation de la société ?
20 ans après sa création, Freelance.com affiche des fondamentaux solides et se positionne sur un marché important et en croissance. La société avait cependant besoin d'être recapitalisée, ce qui a été fait par son premier actionnaire, CBV Ingénierie. Freelance.com avait aussi besoin d'une reprise en main opérationnelle, en premier lieu pour stopper l'érosion de son chiffre d'affaires, tombé à 37 Millions d'Euros en 2015. Elle dépendait trop de quelques gros clients. Par ailleurs, son offre avait besoin d'être reformulée et clarifiée.
C.T.
Boursier.com : Le redressement de Freelance.com est-il aujourd'hui engagé ?
Nous avons renoué avec la croissance au premier trimestre 2016 et avons retrouvé, au final, sur l'ensemble de l'exercice, un niveau de chiffre d'affaires comparable à celui de 2014, à 44 ME. Nous avons su convaincre de nouveaux clients et avons signé de nouveaux projets avec des clients historiques. Au 1er trimestre 2017, Freelance.com a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 36,8 ME, multiplié par 3,6 par rapport au 1er trimestre 2016 sous l'effet de l'apport de la branche Portage de CBV. En données pro forma, établies comme si l'apport était intervenu le 1er janvier 2016, le groupe a enregistré une croissance trimestrielle de +11% sur la période.
Boursier.com : Le rapprochement des solutions de portage de votre principal actionnaire CBV et ses 90 ME de chiffre d'affaires, change radicalement la taille de la société. Qu'en est-il en termes stratégiques ?
Le portage salarial représente désormais environ la moitié de notre chiffre d'affaires en France, soit 70 ME. Le marché est en plein essor. Notre modèle s'apparente à celui d'une société de consulting/SSII, mais avec bien plus de souplesse, dans la mesure où nous n'avons aucun intercontrat. Les CDI en portage salarial se terminent en fin de mission. Le législateur a d'ailleurs pris conscience de l'essor de cette forme de salariat et met en oeuvre le cadre légal pour
C.T.
Boursier.com : Quelle valeur ajoutée apportez-vous aux entreprises ?
Tout d'abord le " sourcing " : les recrutements sont des processus compliqués à gérer pour les grandes sociétés : nous les aidons à trouver les experts pour les réaliser. Ensuite, le " Portage salarial et administratif", en plein essor en France : nous opérons et réalisons le suivi de la gestion, du contrôle des sous-traitants pour des prestations intellectuelles. Enfin, troisième élément : la sécurisation et la souplesse que nous apportons à la fois à l'entreprise recruteuse et au prestataire qui signe un CDI le temps de la mission de portage tout en conservant l'autonomie et l'indépendance qu'il réclame.
C.T.
Boursier.com : L'intérêt boursier est particulièrement faible pour un investisseur individuel qui s'intéresserait à Freelance.com : le flottant est très réduit, le titre peu liquide, cotant au fixing...
Nous sommes conscients que ces éléments constituent un frein pour les actionnaires individuels. C'est notamment pour améliorer la liquidité qu'a été décidée l'émission gratuite de BSA à tous les actionnaires, excepté pour CBV Ingénierie qui a renoncé à sa quote-part, lors du rapprochement. Nous allons travailler à mettre en oeuvre les différents leviers pour améliorer la liquidité de notre titre au cours des prochains mois et élargir notre flottant. La volonté de CBV Ingénierie est de faire de Freelance.com un véritable véhicule boursier.
C.T.
Boursier.com : Qu'indiquez-vous au Marché en guise de perspectives de rentabilité ?
Pour l'exercice 2017, nous nous sommes fixés de réaliser une progression soutenue de notre chiffre d'affaires, avec une croissance à deux chiffres en base pro forma, tout en poursuivant l'amélioration de ses résultats. Notre offre répond parfaitement à un marché en plein essor, notre axe prioritaire est donc de réaliser une croissance dynamique pour conforter notre position de leader. Grâce à un effet volumes sur les contrats et une structure de coûts qui devrait peu évoluer au cours des prochaines années, nous nous fixons d'améliorer progressivement notre marge d'EBIT.
 
Source: boursedirect
 

© wikiportagesalarial.eu copyright 2014 - 2017 - Tous droits réservés