wikiportage

Amandine, 23 ans, une socio-esthéticienne aux petits soins

Amandine Hiron, 23 ans et originaire d'Évron, est la première Mayennaise à exercer le métier de socio-esthéticienne en indépendante. Mais de quoi s'agit-il ?

En quoi consiste cette activité ?

La socio-esthétique est un accompagnement corporel de la souffrance et de la douleur, par l'écoute et le toucher, pour un « mieux-être ». Cette activité associe le paramédical et l'esthétique. « Cela favorise la resocialisation. Cette démarche permet de prendre soin de soi, de reconstituer l'image qu'on a de soi, de retrouver un peu de réconfort, explique la Castérienne Amandine Hiron. Au-delà des soins socio-esthétiques, qui permettent de partager un instant de bien-être, le professionnel donne aussi des conseils. Cette profession offre une nouvelle prise en soin. » Plus douce, non-médicalisée et non-médicamenteuse, la socio-esthétique apporte détente, bien-être et évasion aux patients.

Quel est votre parcours ?

Je suis titulaire d'un diplôme d'aide-soignante et sapeur-pompier volontaire depuis quatre ans. Je suis caporale, au centre de secours et d'intervention. J'ai suivi une formation Cours à option humanitaire et sociale (Codes), inscrite au répertoire national des certifications professionnelles. J'ai obtenu mon diplôme, reconnu par l'État, l'an dernier. J'exerce à mon compte à Douce parenthèse, via une entreprise de portage salarial, Cadres en Mission, rattachée à l'antenne nantaise.

Qu'est-ce qui vous a conduit à exercer ce métier ?

J'hésitais entre le paramédical et le social. Dans cette profession, j'ai réuni les deux compétences : aide-soignante et esthéticienne à vocation sociale. On apporte du bien-être, un service aux autres. Ce sont mes motivations. Plus qu'une profession, c'est devenu un dessein : apporter du réconfort, une écoute différente à des personnes fragilisées par la maladie ou une situation sociale difficile.

Auprès de qui intervenez-vous ?

Auprès d'organismes comme le Secours catholique, les centres socio-culturels, les maisons de quartier, les centres hospitaliers, les lycées comme à Haute Follis à Laval, les résidences pour personnes âgées, la Ligue contre le cancer... Je me rends également à domicile, pour des séances individuelles ou des ateliers collectifs.
 

© wikiportagesalarial.eu copyright 2014 - 2018 - Tous droits réservés