INTERVIEW - Dans un marché du travail en pleine mutation, le «freelancing» prend des proportions considérables. Face à cette transformation, révélatrice des nouvelles exigences des travailleurs, c'est aux entreprises de s'adapter, estime Jean-Charles Varlet, fondateur de «crème de la crème».

L'heure est à l'indépendance. Jean-Charles Varlet, co-fondateur de «crème de la crème», estime que face aux évolutions du marché du travail une «profonde remise en question des entreprises est impérative». La plateforme créée en 2015 par ce jeune entrepreneur de 27 ans passé par l'Essec rassemble une communauté sélective de travailleurs en freelance spécialisés dans le digital. Sa mission: faciliter la mise en contact entre ces jeunes travailleurs indépendants à fort potentiel et les entreprises. Des sociétés comme L'Oréal, Accor Hôtel, BNP Paribas ou BlaBlaCar s'attachent régulièrement ses services. Le succès est au rendez-vous, si bien que «crème de la crème» poursuit désormais l'objectif de devenir la première communauté de freelances d'Europe spécialisée dans les métiers du digital.

Source: lefigaro.fr
 

Articles similaires
Commentaires